Pourquoi le pH des produits cosmétiques est important ?

Pourquoi le pH des produits cosmétiques est important ?

Equilibre acido-basique, peau trop acide ou trop basique… Les informations les plus contradictoires circulent sur le pH cutané (le pH de la peau) et l’impact des produits cosmétiques utilisés au quotidien sur son équilibre. Le point sur un élément central de notre immunité.

Qu’est-ce que le pH ?

pH est l’abréviation de potentiel hydrogène. Le pH représente la quantité d’ion hydrogène (H+) présente dans une substance, plus elle est élevée plus le pH est acide. Ce dernier se mesure sur une échelle de 1 à 14, le pH de 1 étant le plus acide et le pH 14 le plus basique. Le pH de la peau se situe généralement autour de 5 (4,7 en moyenne selon certaines études*), c’est-à-dire qu’il est acide, pour repère le pH dit neutre a une valeur de 7. L’acidité de la peau préserve la flore cutanée et le film hydrolipidique qui permettent de la protéger des bactéries néfastes et des agressions extérieures (abrasion, brulure, frottement…). Pour rappel, la flore cutanée et le film hydrolipidique forment une barrière à la surface de l’épiderme empêchant l’intrusion de polluant et de bactéries.

Déséquilibre du pH et problème de peau

Quel que soit votre origine ou votre type de peau, le pH de celle-ci est acide. Augmenter son pH, par application de cosmétiques basiques va diminuer l’intégrité de la barrière cutanée et favoriser la perte insensible en eau. Un déséquilibre prolongé du pH cutané entraine des irritations, des rougeurs, des boutons, des dermatites mais aussi l’acné ou la candidose. Après l’application d’un cosmétique basique, le pH de la peau sera plus élevé pendant plusieurs heures favorisant la déshydratation pour les peaux sèches ou une surproduction de sebum pour les peaux grasses. Afin de protéger au mieux l’équilibre acido-basique de sa peau, il faut privilégier les cosmétiques à pH neutre ou acide et bien hydrater la peau. C’est aussi vrai des cheveux recouvert d’un manteau acide composé d’un très fin fluide fait de sébum, de sueur et d’eau. L’utilisation de produits alcalins les fragilise, ce qui donne au cheveu un aspect terne et rêche avec une tendance à casser. A l’inverse les ingrédients à pH trop acide (<2,5) provoque des brûlures et des lésions.

Mais comment repérer les cosmétiques trop alcalins ?

Si vous faites vous même vos cosmétiques, vérifiez systématiquement le pH de vos formules avant de les utiliser. Pour cela, il existe du papier pH facile à trouver en pharmacie ou sur internet.

Voici les actifs fréquemment retrouvé dans les produits cosmétiques et susceptible de déséquilibrer le pH cutané :

Ingrédients

Où  ?

pH

Remarque

Bicarbonate de soude

Déodorants

8.5

Utilisé comme antiacide dans les médicaments

Sels d’aluminium tels que l’Hydroxychlorure d'aluminium

Déodorant

2

Favorise le développement de la maladie d’Alzheimer

Produit lavant issu de la saponification

Gels douche et savons

10

Décape le film hydrolipidique et favorise la sécheresse cutanée

DayDry, une gamme de produits d’hygiène au pH protecteur

Dans le développement de la gamme DayDry, nous avons mis en priorité la préservation du microbiote cutané. C’est pourquoi le pH de nos formules est très étudié. Les déodorant DayDry sont légèrement acides et contiennent des actifs probiotiques, ce qui renforce la barrière cutanée et empêche l’apparition de rougeur et/ou de boutons au niveau des aisselles. Les gels lavant déodorant et shampooings DayDry respectent également le pH cutané et renforcent la flore cutanée avec leur formule enrichie aux actifs probiotiques.

Gamme DayDry soin probiotique, déodorants, gels lavant et shampooing à partir de 8,90€

* Avant 2006, les scientifiques situaient  le pH de la peau entre 5 et 6, selon les zones du corps ou le sexe. Cependant, une étude publiée dans l’International Journal of Cosmetic Science (H. Lambers et al., 2006, vol. 28) montre que le pH de la peau se situe, en moyenne, à 4,7, soit à des niveaux bien plus acides que ceux habituellement constatés. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont mesuré le pH de 330 personnes provenant d’Espagne, des Philippines, des Pays-Bas et d’Allemagne en leur demandant de ne pas se laver durant plusieurs jours et de n’utiliser aucun cosmétique. Les valeurs habituellement constatées sont donc directement la conséquence de nos pratiques d’hygiène. Le pH de l’eau du robinet (pH 7/8) et celui des savons (pH9/10) augmentent le niveau du pH de la peau fragilisant la flore cutanée qui a pour mission de renforcer la première ligne de défense du corps humain (le manteau acide), empêchant l’invasion de bactéries nocives. Finalement, ce rapport montre que des valeurs plus élevées de pH, à savoir moins acides, sont associées à des maladies telles que la dermatite atopique, la dermatite de contact irritant, l’acné ou l’ichtyose de plus en plus répandues.

Source : International Journal of Cosmetic Science, 2006, 28, 359-370

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire: